Biographie

virgil_présentation3

Virgil aime faire du vélo sous la pluie, bruncher le dimanche matin, nager dans les lacs, découvrir les pays nordiques et boire du thé en lisant des livres. Mais plus que tout, Virgil aime être en forêt.

photo-10

Virgil aime aussi compter des contes. Un conte, deux contes, trois contes… Ah pardon, on me dit dans l’oreillette qu’il aime conter des contes : « Il était une fois un enseignant qui pratiquait son métier sur la colline de Macolin. Cet enseignant, peu doué en solfège, avait la flemme de déchiffrer les partitions. Ni une ni deux, mais peut-être bien à trois, l’enseignant se dit qu’il perdrait moins de temps à composer les chansons pour ses enfants lui-même. Comme l’enseignant passait tous les vendredis en forêt avec ses élèves, il se retrouva avec un recueil de chansons dans les oreilles. Et comme, c’est bien connu, les enseignants ont un salaire indécent et des vacances à ne plus savoir qu’en faire, notre compositeur en herbe se lança dans la production d’un disque. Il vendu des millions d’exemplaires de son premier album « En forêt » et vécu heureux jusqu’à la fin des temps. »

IMG_3874

Son premier album « En forêt » a été enregistré au Studio de la Fonderie à Fribourg sous la main experte de Pascal Hirt, ingénieur son de Sophie Hunger. Il s’est entouré de musiciens professionnels, d’amis et d’enfants pour colorer ses chansons. Le chanteur à succès suisse allemand Marius und die Jagdkapelle est venu faire un duo, le talentueux Simon Gerber a posé des lignes de basses, la chanteuse fribourgeoise Laure Perret s’est prêtée au jeu, Marco Dietrich de Eggippa Fifauter a fait plus que des yeah yeah et le batteur Yvan Braillard a rythmé le tout.

virgil_présentation2